Différents types d’activités et de groupes pour Agora Bruxelles (du 8 au 15 octobre)

Ce document est une suggestion pour différencier les différentes activités qui auront lieu à l’Agora Bruxelles. Ce n’est pas un document fermé ou définitif et il est ouvert à toutes personnes souhaitant apporter son point de vue ou le modifier.

Ces activités et groupes doivent se dérouler dans un contexte d’horizontalité, de participation ouverte et active, de non-violence et de non-rattachement à un quelconque parti politique.

Assemblées : une assemblée est une réunion de personnes qui, à titre individuel et de façon horizontale, cherche à prendre une décision par consensus (selon les assemblées, les décisions peuvent aussi si on le souhaite être approuvées par une majorité des 4/5 ou majorité simple).
Pour arriver à un consensus, une série de propositions sont présentées dans l’ordre du jour, puis l’on explique en quoi elles consistent et leur raison d’être, on débat des doutes ou objections qui peuvent être formulées par rapport à ces propositions, et elles sont enfin soumises au consensus.
Toute personne, commission ou groupe de travail peut présenter une proposition à l’assemblée, maistoute proposition doit être élaborée de façon cohérente et défendue par leur auteur.
Si la proposition est refusée, elle peut être modifiée puis présentée à nouveau. Cependant, la modification ne se discute pas en assemblée, mais plutôt la proposition est renvoyée au groupe de travail ou à la personne qui l’avait proposée. Les personnes qui se sont opposés à la proposition devraient s’engager également à la retravailler pour l’améliorer, puisque le consensus consiste à construire quelque chose collectivement et non à imposer son points de vue à d’autres, ni à bloquerles propositions qui ne sont pas à leur goût.

Assemblées populaires : Ce sont des assemblées qui suivent le même format, mais qui sont tenues exprès dans divers endroits de la ville afin de toucher les résidents locaux et les encourager à participer. Ces assemblées comportent nécessairement une part de présentation du mouvement aux résidents (et du fonctionnement des assemblées). Les sujets traités peuvent comprendrent des sujets locaux et/ou (si c’est souhaité) une discussion d’un thème plus spécifique qui les feraient ressembler à un forum de débat (voir ci-dessous)

Groupes de Travail : un groupe de travail rassemble des personnes qui travaillent de manière temporaire ou permanente sur un thème spécifique selon leur intérêt. Certaines décisions peuvent être prises au nom de la commission, mais il se peut que d’autres décisions, bien que prises par consensus, doivent être tout de même approuvées par l’assemblée s’ils impliquent la totalité du mouvement (comme par exemple pour une convocation de manifestation, un objectif du mouvement, etc).
Exemples de GTs: un groupe de travail sur l’économie, le féminisme ou la politique (qui sont généralement permanents), ou un groupe de travail pour élaborer un communiqué de presse spécifique (généralement temporaire).

Commissions : les commissions sont des groupes de travail qui sont dédiés aux activitésorganisationnelles du Campement et de l’Agora, des activités comme : communication interne,communication avec le Media Center, coordination, nécessités dans le campement, cuisine et alimentation, dynamisation, enregistrement audiovisuel des réunions, traduction et interpétation, information aux participants, infrastructure et logistique. Les commissions ont un espace à elles dans le campement du Parc Elizabeth.

Actions : les actions cherchent à diffuser les objectifs ou les idées du mouvement ou à lesdévelopper. Il est nécessaire de différencier entre micro- et macro-action. La micro action doit être élaborée par un petit groupe de personnes, comme fermer l’entrée d’une banque ou mettre une pancarte sur un édifice particulier. Une macro action est organisée par un grand nombre de personnes, par exemple : une manifestation ou une marche. Toute action doit être un acte respectant les principes et les objectifs du mouvement définis par l’Assemblée.

Ateliers : un atelier est un lieu d’apprentissage sur un thème spécifique. Une ou plusieurs personnes se chargeront de proposer et diriger un atelier où l’on discute et partage des information, des techniques, des outils, des connaissances, etc. Exemple : ateliers sur la non-violence, la répression policière, techniques de résistance pacifique, des formations à l’usage de software libre, etc.

Forum de débat : un forum de débat est un endroit ouvert à tous où l’on discute en respectant untour de parole et en encourageant la participation horizontale de toutes les personnes présentes. Un forum n’a pas comme objectif d’arriver à une décision, mais de développer le thème discuté, d’échanger divers points de vue et de permettre à des personnes d’opinions individuelles, d’avoir un lieu de rencontre et d’expression. Certains thèmes intéressants qui ont été soulevés dans les forums peuvent être amenés en tant que proposition à l’assemblée ou suggérés à un groupe de travail. Il serait opportun qu’une personne récolte et prenne note des interventions du forum afin d’avoir un registre de ce qui a été traité, et qu’un modérateur tâche d’éviter que les thèmes traités ne s’estompent. Exemple : un forum sur la crise économique en Europe ou sur l’actuelle corruption politique dans les institutions.

#marchestobrussels

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress