La marche des Indignés vers Bruxelles passe par le Nord

Source: Nord Claire

Le mouvement des Indignés se poursuit. La marche partie de Madrid fin juillet est passée par Lille hier soir pour repartir ce matin vers Bruxelles.Le 15 octobre, les marcheurs participeront à une manifestation devant le Parlement européen.


Place de la République, hier, des tentes ont été installées et ce message: «El pueblo unido jamas sera vencido». Photo Ludovic Maillard


Comme un camping. Avec la bonne ambiance, la musique, mais sans la piscine et l’insouciance. Hier, quelques tentes ont été plantées place de la République, en guise de lieu de repos d’une nuit pour les Indignés qui rejoindront dans quelques jours Bruxelles et iront manifester devant le Parlement européen. Une étape entre les capitales espagnole et belge pour ces militants qui ont encore « beaucoup de choses à dire ».
Ils sont venus d’Espagne, du Sud de la France, ou encore des Pays-Bas, rejoindre les Lillois pour une assemblée populaire hier soir, pour partager des points de vue et un repas, pour se regrouper. Preuve que le mouvement ne s’essouffle pas à Lille, même s’ils étaient moins nombreux durant l’été.

« Ça fait plaisir qu’il y ait du monde », reconnaît cette indignée lilloise.
De Marseille, Toulouse, Paris, ou Lyon, ils sont bien là, prêts à se battre encore pour faire entendre leurs voix. Il y a même quelques indignés de la première heure ou presque, comme Mario, Madrilène de 40 ans, venu pour « changer le monde », dit-il en espagnol. Pour lui, c’est « la voix du peuple » qu’il faut prendre en considération, parce que « les gens participent aux problèmes et aux solutions » . L’idée, pour tous, c’est de laisser la parole à chacun, de s’écouter pour, ensemble, « trouver un consensus ».
Ce matin, ils vont replier les tentes, reprendre leur sac et entamer 40 nouveaux kilomètres en direction de Bruxelles. Arrivée prévue ce samedi, le 8 octobre, et manifestation une semaine plus tard. « On n’a pas été entendu, donc on continue », explique ce Lillois. Sur le sol de la place de la République, des pancartes, des banderoles, et ce message : « Ceux qui pensent qu’on ne peut rien changer sont ceux qui ne changeront jamais rien ».

#marchestobrussels

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress